AFVAC Banniere congres 2021 pour site


Isabelle GOY-THOLLOT,
Présidente du Conseil scientifique
.

C’était vrai en 2020, c’est toujours vrai en 2021 ! Le secteur hospitalier a longtemps été et est parfois encore le secteur pauvre de la pratique vétérinaire. Les actes hospitaliers sont trop souvent sous évalués. Pourtant l’hospitalisation, quelle soit brève, ambulatoire ou intensive est au cœur du fonctionnement des structures vétérinaires.

Progressivement les vétérinaires ont compris qu’améliorer la qualité des soins post-opératoires valorisait les actes chirurgicaux, que traiter la douleur diminuait non seulement les plaintes des animaux mais également la mortalité et la morbidité, que donner des aliments adaptés limitaient les désordres digestifs et accéléraient la guérison, que la rééducation fonctionnelle, loin d’être une pratique ésotérique, faisait partie intégrante du processus de soins et enfin que la prise en charge globale des animaux malades faisait sens.

Puis les spécificités d’espèces ont été prises en compte. Le chat n’apprécie pas du tout d’être arraché à son environnement familier. Il a besoin de conditions et d’attention particulières. Le mélanger avec les chiens peut être générateur d’un stress délétère. Plus récemment, les nouveaux animaux de compagnie ont commencé à être hospitalisés. Comme ils recouvrent une vaste diversité (carnivores, herbivores, oiseaux, reptiles), les cages ont été enrichies et agrémentées de parcours de jeux.

L’hospitalisation a profité de la spécialisation vétérinaire et des progrès techniques pour aboutir à la création de quelques centres de soins intensifs. 

L’hospitalisation vétérinaire en se développant a malheureusement rencontré les problématiques de l’hospitalisation humaine : solitude du malade, angoisses de la « famille », difficultés de communication, dérives des coûts, risque contagieux et maladies nosocomiales… Problématiques d’autant plus prégnantes en ces temps de pandémie.

L’hôpital est le cœur de la clinique, l’outil de valorisation des soins, un carrefour d’échanges et de réflexion pour l’équipe soignante au sens large, le point névralgique des dysfonctionnements et conflits. Se préoccuper du bien-être des malades et des soignants est crucial.

Réussir l’hospitalisation : satisfaction dès l’admission. Cette année le thème du congrès national est l’hospitalisation. La thématique sera élargie autour de l’agencement, l’ergonomie et l’hygiène des locaux, des équipements, du bien-être animal, du bien-être des personnels soignants, ainsi que de la gestion, du management, de la communication, des nouvelles technologies et de l’innovation. Ce choix original de parler de l’hospitalisation des carnivores domestiques et des NAC permet d’aborder de nombreuses problématiques médicales, chirurgicales et thérapeutiques.

La mission du conseil scientifique de Bordeaux 2021 a été d’élaborer un programme original, proposant un large panel de modules de formations, de TP/TD, de savoirs faire et de courtes communications, couvrant un vaste éventail de spécialités, pertinent et résolument pratique. La plupart des groupes d’études intéressés par le thème du congrès sont représentés par d’éminents consœurs et confrères toutes et tous reconnus et appréciés par la profession :

Fabien Arnaud pour le GECOV, Érik Asimus Vice-Président délégué à la Formation Continue Vétérinaire, Thierry Azoulay pour le GEMO, Jean-Philippe Billet pour le GEC, Gérard Bartel comme Président du conseil scientifique 2019, Claire Bedu-Lange pour le GEO, Éric Bomassi pour le GECA, Maud Clavel pour le GENAD, Anne Daudin pour le GENAD et pour son regard avisé de praticienne, Delphine Delassus pour le GEAO et le GEB, François Demmanget pour le GERM, Hélène Gallois-Bride pour le GEIM, Emmanuel Gaultier pour le GECAF, Juan Hernandez pour le GEMI et le GEN, Agnès Laget pour le GEREP, Marc Leclerc pour son regard éclairé et critique de généraliste, Émilie Rosset Vice-Présidente et pour le GERES et Émilie Tessier pour le GENAC.

AFVAC Image site chiffres congres 2019

 

L'HISTORIQUE D'AFVAC LE CONGRÈS

Créée en 1958, l’Association Française des Vétérinaires pour Animaux de Compagnie (AFVAC) - initialement Conférence Nationale des Vétérinaires Spécialisés en Petits Animaux (CNVSPA), a ressenti très vite la nécessité de rassembler les vétérinaires autour d’un événement annuel, le Congrès National. Ce fut chose faite en 1961 avec la première édition à Bordeaux. La reconnaissance internationale de cet événement professionnel s’est concrétisée par l’organisation de plusieurs congrès confiés à l’AFVAC, mondiaux (Congress of the World Small Animal Veterinary Association (WSAVA) et européens (Congress of the Federation of European Companion Animal Veterinary Association (FECAVA)). Désormais dénommé AFVAC le Congrès, il se déroule tous les ans dans une grande métropole fin novembre sur trois jours.

Depuis 2013, son inscription est offerte à tous les adhérents de l’AFVAC. Destiné à tous les vétérinaires généralistes et spécialistes, libéraux et salariés, AFVAC le Congrès est devenu au fil des années, le rendez vous scientifique incontournable des vétérinaires pour animaux de compagnie avec plus de 2600 vétérinaires et 4505 badges distribués*. Le programme conçu par le comité scientifique du Congrès, comprend un programme général qui s’articule autour d’un thème répondant aux préoccupations actuelles du vétérinaire et un programme optionnel faisant une large place aux ateliers, travaux dirigés et travaux pratiques. Ce programme est dispensé près de 196 conférenciers au cours de 292 conférences en 108 modules de formation dans 12 salles qui fonctionnent simultanément*.

AFVAC le Congrès est devenu également l’événement annuel de toute la profession vétérinaire, où sont invités les instances professionnelles (Conseil National de l’Ordre des Vétérinaires, Syndicat National des Vétérinaires d’Exercice Libéral - SNVEL), d’autres organismes techniques (Société Nationale des Groupements Techniques Vétérinaires - SNGTV, Association Vétérinaire Equine Française - AVEF), mais aussi la Direction Générale de l’Alimentation (DGAL), l’Agence Nationale du Médicament Vétérinaire (ANMV). Toutes ces structures représentatives des différentes composantes du métier de vétérinaire animent des sessions consacrées aux multiples aspects de notre profession et/ou aux grands dossiers professionnels.

AFVAC le Congrès est donc le congrès de formations et d’informations majeur de la profession.

En 2015, la nécessité pour les Auxiliaires Spécialisées Vétérinaires (ASV) de se former toujours plus et mieux, l’évidence que la notion d’équipe vétérinaire/ASV est la clé des performances de tout établissement de soins, ont naturellement conduit l’AFVAC à concevoir avec APFORM et l’Association des auxiliaires vétérinaires (AssAV), la première édition d’un congrès dédié uniquement à la profession d’ASV : ASV le Congrès.

Désormais ASV le Congrès a suscité un vif enthousiasme avec plus de 460 participants chaque année.

En marge d’ AFVAC le Congrès, des Rencontres Éleveurs-Vétérinaires sont le lieu privilégié des échanges entre professionnels du Chien et du Chat, ainsi que de la formation technique spécifique de tous les intéressés à la gestion et la pathologie d’élevage.

L’exposition commerciale, riche de 142 exposants, laboratoires pharmaceutiques, industriels de l’alimentation, fabricants de matériel, centrales d’achat, assureurs, architectes, banquiers, assureurs, concepteurs de logiciels, start-up au sein d’un village, est un lieu de rencontres et d’échanges central stratégique, où les praticiens aiment à se retrouver pour prendre connaissance des dernières innovations pharmaceutiques et techniques dans un esprit convivial. Des Rendez-vous, Ateliers et Tutorials, dont le contenu scientifique est validé par le comité scientifique du Congrès, sont proposés à tous les congressistes par les partenaires et exposants qui souhaitent mettre à l’honneur une thématique particulière.

* chiffres 2019

UNE INGÉNIERIE PÉDAGOGIQUE ET SCIENTIFIQUE ROBUSTE

La construction du programme scientifique d’AFVAC le Congrès obéit à des règles strictes ayant pour triple objectif :

La construction du programme

Un programme construit selon une architecture, une méthode éprouvées et consolidées au fil des années.

Deux ans avant AFVAC le Congrès, un président de conseil scientifique est nommé par le conseil d’administration de l’association. Pendant les 4 mois suivants, il réunit autour de lui une équipe pluridisciplinaire mêlant généralistes et spécialistes. Cette pluralité a pour but de garantir la transversalité du congrès, son ancrage vis-à-vis des préoccupations quotidiennes des praticiens et la mise à disposition de la profession d’une veille scientifique parfaitement actualisée.

Pendant les 12 mois suivants, le conseil scientifique élabore le programme général et optionnel du congrès suivant un ordre immuable : choix d’un thème transversal, définition d’objectifs de formation, constructions de modules thématiques, nomination des intervenants, positionnement horaires des modules et répartition dans les salles du centre de congrès en fonction de l'audience attendue.

Un programme scientifique et technique résolument destiné à tous les vétérinaires praticiens, soucieux de répondre aux besoins de plus en plus exigeants de leurs clients et confrontés à des besoins de progression différents d’une discipline à l’autre en fonction de leur parcours et de leurs pôles d'intérêts.

La pyramide de construction du programme, partant du besoin du praticien pour aboutir à la désignation du meilleur intervenant en termes de compétence scientifiques et pédagogiques est fondamentale aux yeux de l’AFVAC. Une inversion de cette pyramide désignant en premier lieu des conférenciers et leur attribuant par la suite des sujets aboutirait immuablement à un programme hétéroclite et patchwork, éloigné des besoins professionnels.

En parallèle de cette construction, des observations originales et travaux de recherches, soumis en tant que communications libres ou tribunes résidents et internes, sont sélectionnés par des commissions issues du conseil scientifique. Il est important de préciser que ces soumissions sont présentées au conseil scientifique de manière anonyme de façon à ne pas influencer la sélection.

Un programme d'informations, d'échanges et de débats sur les sujets d'actualité de la profession complète l’offre d’information distillée au sein d’un congrès devenu un rendez-vous incontournable de notre profession

Construit en parallèle du programme scientifique et technique , le programme d'informations professionnelles, baptisé en 2017 "Rencontres de la profession", est élaboré chaque année en collaboration avec le CNO, le SNVEL, les associations sœurs AVEF et SNGTV selon les sujets.

Le choix des intervenants-conférenciers

Compétence scientifique reconnue, aptitude pédagogique et renouvellement sont les critères fondamentaux de la désignation des intervenants.

Le choix d’intervenants pertinents s’appuie à la fois sur leur production scientifique (communications, articles, chapitres d’ouvrages) et sur leurs performances pédagogiques collectées à l’occasion d’interventions passées pour l’association.

Dans le souci de renouvellement constant des conférenciers, un conférencier du programme scientifique ne peut pas être invité deux années consécutives sauf exception scientifiquement justifiée pour le programme (pertinence singulière d’un intervenant pour un sujet donné).

La garantie de l’indépendance des messages transmis

Une attention de tous les instants visant à protéger l’auditoire de tout discours orienté. Une éthique dont l'AFVAC peut être fière.

Lors du Congrès, chaque conférencier est tenu de faire une déclaration de liens d'intérêts le concernant en préambule de son intervention afin de permettre à l’assistance de juger d’une éventuelle émergence d’un conflit d’intérêt impactant le discours tenu. Dans le même souci, l’ensemble du programme construit par le conseil scientifique est totalement hermétique à toute ingérence, promotionnelle ou autre.

Lors de la publication de la grille, les partenaires du Congrès ont la possibilité d’adosser leur logo et donc leur image à des modules du programme, mais ce rapprochement s’effectue bien après que le programme soit terminé et sans aucune interférence avec le travail du conseil scientifique ou celui des intervenants désignés. Cette insertion de logos est à distinguer des symposiums, rendez-vous et ateliers partenaires, offre distinct du programme construit par l’association, en nombre volontairement limitée et élaborée en autonomie par les partenaires (son contenu est simplement soumis à l'avis consultatif du conseil scientifique du congrès).

La valeur d’indépendance scientifique est au centre de l’ensemble du travail de l’association depuis sa création et doublée d’une valeur de partage désintéressée (une association pour les praticiens par des praticiens). Le conseil scientifique, son président compris, travaille ainsi de manière totalement bénévole à l’élaboration d’un programme toujours original. Seuls leurs déplacements et logements, lors des réunions et bien sûr lors du congrès, sont pris en charge par l’AFVAC.

Au nom des tous ses adhérents, l'AFVAC remercie les membres du conseil scientifique pour cette mise à disposition de leur temps et de leur compétence au service de notre profession.