bandeau congres

Exporter en PDF

Efficacité d'un spray d'hydrocortisone acéponate chez les chiens atteints de Dermatite Allergique aux Piqûres de Puces

Eléonore DE MEYRIGNAC
06510 Carros
Coauteurs : Chala Vanessa, Navarro Christelle, Lin D

Introduction

La Dermatite par Allergie aux Piqûres de Puces (DAPP) est une allergie que le chien développe vis-à-vis de substances contenues dans la salive du parasite, injectées lorsqu'il pique. Elle est une des causes majeures de prurit chez le chien, localisé principalement sur le dos, en zone dorso-lombaire et sur la queue [1].

Objectif de l'étude

L'objectif de l'étude est d'évaluer l'efficacité d'un spray d'hydrocortisone acéponate (HCA) (Cortavance®, Virbac, Carros, France) chez les chiens atteints de Dermatite Allergique aux Piqûres de Puces (DAPP)

Matériel et méthode

Soixante chiens de refuge ont été diagnostiqués comme souffrant de DAPP, sur la base des signes cliniques, de la présence de puces ou déjections de puce et de l'exclusion des dermatites d'origine fongique, bactérienne ainsi que des autres dermatites parasitaires. Les animaux ayant reçu des anti-inflammatoires la semaine précédente (ou le mois précédent pour les formes longue action) ont été exclus de l'étude.

Un groupe de 30 chiens a été traité avec un spray d'HCA à la posologie de 2 pressions pour 100 cm2 de peau lésionnelle, 1 fois par jour pendant 7 jours. Un groupe de 30 chiens, servant de groupe contrôle, a reçu à la même posologie un spray de solution saline. Tous les chiens ont reçu une pipette antiparasitaire à base de sélamectine (Revolution®, Zoetis, Kalamazoo, US) à J0.

Un score de prurit a été évalué tous les jours de J0 à J7, score allant de 0 (normal) à 3 (sévère). A J7, on évaluait si l'animal présentait ou non une rémission clinique (score de prurit égal à 0). Un score lésionnel (de 0 à 15) a été évalué à J0, J7 et J14, basé sur les paramètres suivants notés de 0 à 3 : érythème, papules/pustules, érosions/ excoriations, lichénification/hyperpigmentation, extension des lésions. Les scores ont été comparés entre les 2 groupes par une analyse de la variance à 1 facteur.

Résultats

A J7, une rémission clinique a été obtenue chez 100% des chiens traités avec l'HCA et chez 0% des chiens traités avec la solution saline (p 0,05). A J7, le pourcentage moyen de réduction du prurit par rapport à J0 était de 100% (HCA) et 2 % (solution saline). A partir de J1, les scores de prurit étaient significativement plus faibles avec l'HCA qu'avec la solution saline (P 0,05). A J7, la réduction moyenne du score lésionnel était de 72% (HCA) et 2% (solution saline) ; les scores lésionnels étaient encore améliorés à J14 dans le groupe HCA (86%). Aucun effet secondaire n'a été observé dans les deux groupes.

Conclusion

Le spray Cortavance®, associé à un traitement antiparasitaire initial, améliore rapidement les symptômes de la DAPP chez les chiens.

fig 1

fig 2 et 3

Bibliographie

[1] Bruet V, Bourdeau PJ, Roussel A, Imparato L, Desfontis JC. Characterization of pruritus in canine atopic dermatitis, flea bite hypersensitivity and flea infestation and its role in diagnosis. Vet Dermatol 2012;22:487-e93

employée VIRBAC