AFVAC Banniere congres 2019 vf

AFVAC Banniere congres 2019 vf

Gérard Bartel
AFVAC le congrès, vu par le président
du conseil scientifique Gérard BARTEL.

Que nous soyons vétérinaires généralistes ou spécialistes, vétérinaires d’animaux de rente, de compagnie ou de sport, l’exercice de notre art commence toujours par le recueil des commémoratifs, et de l’anamnèse puis se poursuit par la sémiologie. Celle-ci permet de mettre en évidence certaines anomalies grâce à un examen clinique rigoureux accompagné si besoin et dans un deuxième temps d’examens complémentaires.

Ces examens peuvent être réalisés dans différentes circonstances :

  • soit pour confirmer ou non une hypothèse diagnostique et permettre ensuite la mise en place d’une thérapeutique adaptée;
  • soit pour juger de l’efficacité ou de l’innocuité d’un traitement ;
  • soit pour vérifier l’état de santé de nos patients au cours de consultations de médecine préventive dont l’importance grandit chaque jour davantage.

Grâce aux progrès de la médecine et des technologies, les examens complémentaires deviennent de plus en plus nombreux, de plus en plus performants, de plus en plus spécialisés, de plus en plus couteux à mettre en œuvre. Leur utilisation optimale nécessite une bonne connaissance de ceux-ci, une bonne indication, une bonne réalisation et une bonne interprétation.

Que de sources d’erreurs potentielles !

Savoir choisir le ou les bons examens complémentaires, lors de nos consultations, grâce à une réflexion raisonnée et pertinente est l’enjeu de ce congrès.

Ce défi est essentiel :

  • pour nous cliniciens afin de ne pas se perdre dans des diagnostics hasardeux ;
  • pour les patients que nous soignons afin qu’ils bénéficient du meilleur traitement ;
  • pour leurs maitres, qui doivent donner leur consentement éclairé pour la réalisation de ces examens complémentaires et accepter leur coût ;
  • pour les établissements de soins vétérinaires eux-mêmes qui sont devenus au fil des ans de véritables entreprises et qui ne peuvent supporter des investissements déraisonnables.

 

Examens complémentaires : raisons… et déraison s’inscrit dans cette problématique et essaiera de vous apporter les connaissances et la réflexion intellectuelle et financière indispensables pour un exercice vétérinaire efficace et serein.

La mission du conseil scientifique de Lyon 2019 a été d’élaborer un programme original, pertinent et résolument pratique. La plupart des groupes d’études intéressés par le thème du congrès sont représentés par d’éminents consœurs et confrères toutes et tous reconnus et appréciés par la profession :

Erik Asimus pour le GECOV et GEREP, Anthony Barthélémy pour le GEUR, Emmanuel Bensignor pour le GEDAC, Stéphane Bureau pour le GEC, Charles Cassagnes pour le GEMO, Pauline de Fornel pour le GEO et le GEB, Laurent Fuhrer pour le GEN, Hélène Gallois-Bride pour le GEIM, Philippe Hennet pour le GEROS, Dominique Lachapèle pour le GECAF et le GERM, Xavier Levy pour le GERES, Vincent Mahé pour la journée féline, Emmanuel Risi pour le GENAC et la journée NAC, Dan Rosenberg pour le GEMI, Isabelle Testault pour le GECA, Alain Audry et Franck Desperiez pour leur regard éclairé et critique de vétérinaires généralistes.

Retenez et réservez dès à présent la date de ce futur congrès du 28 au 30 novembre 2019 dans notre belle ville des Lumières pour un retour aux sources :

Alors toutes et tous à Lyon !